Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

  

  

Le triangle Sacré


La véritable Histoire du

"CHEMIN DES DAMES"

CONTACT

Jacques MICHEL

4, rue des Cordeliers

O2200 SOISSONS

Tel.: 06 15 16 49 59

  

  

  


De la Préhistoire à nos jours

Histoire

Craonne au XIXe siècle

Le village de Craonne entre dans l'histoire nationale en 1814 . C'est là que Napoléon 1er remporte une de ses dernières victoires : il parvient à repousser les troupes russes et prussiennes lors de la Campagne de France . Cette bataille, lors de laquelle ont été engagées les Marie-Louise, fut particulièrement meurtrière : on compta 5 400 morts ou blessés.

Au XIXe siècle, le village situé sur les pentes du plateau du Chemin des Dames se consacre à l'agriculture et à la viticulture. Avec l'arrivée du train, les villageois délaissent la vigne pour se consacrer au maraîchage. Sur le haut plateau surplombant la colline se trouvait un saloon américain appelé "la Californie" créé par henry Vasnier associé des champagnes Pommery . En sus d'un service d'hôtellerie, d'un zoo, et d'un jardin exotique de plantes amérindiennes, l'endroit était connu pour être une "maison de plaisir" fréquentée par la bourgeoisie rémoise . Par la suite, le plateau prendra le nom de "plateau de Californie".  Il est encore possible de découvrir des plantes exotiques ayant survécu à la Première guerre mondiale.

Craonne lors de la Première Guerre mondiale

Craonne acquiert une tragique notoriété lors de la Première Guerre mondiale . En 1914 , après la première bataille de l'Aisne, le village est occupé et sa population est déplacée : le village se situe en effet sur la ligne de front. Avec l'offensive Nivelle, le village fut entièrement rasé au printemps 1917  par les bombardements massifs : 5 millions d'obus sont tombés sur le Chemin des Dames entre le 6 et 16 Avril 1917 . Les combats y sont terribles lors de cette offensive : la 1re division d'infanterie qui monte à l'assaut se trouve bloquée au niveau des caves de Craonne. Puis le 4 Mai, une seconde offensive est lancée par la 36e division d'infanterie qui aboutit à la reprise de Craonne et à la progression sur le plateau de Californie.

Après l'échec de cette offensive et les pertes graves subies, des pertes de plus de 130 000 hommes en 10 jours, l'armée française doit faire face à de nombreux actes d'insoumission concernant plus de 150 unités : on parle alors de mutineries. La chanson de Craonne  associe le village à ces insoumissions et au pacifisme.

La reconstruction

Après la guerre, la reconstruction du nouveau village se fit en contrebas du plateau de Californie, dans la plaine, sur une espace plus propice à une agriculture moderne. Le village était situé en zone rouge  : le village devait donc disparaître. C'est la ténacité de quelques villageois revenus à Craonne qui oblige les responsables politiques à reconstruire un village.

  

CRAONNE